Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Discussion

Des experts affirment, Discutons-en

Le faussaire 6

Le faussaire

Chapitre 6

Le faussaire serait donc bien Guillaume Seznec.

Il aurait pris un train pour Paris le 12 juin 1923.

Il a prétendu s’être rendu à Saint-Brieuc.

Plusieurs personnes  en ont témoigné : Me Bienvenue, le garagiste Amice, Madame Raoult.

Mais il a ruiné sa cause en prétendant s’être rendu à Brest. Où personne ne l’a rencontré.

Léon Jacob dit l’avoir vu revenir de la gare de Plouaret le 14 au matin.

Certes sa mère a expliqué à un journaliste qu’il arrivait de Morlaix. Mais le journaliste a-t-il bien compris ?

Guillaume Seznec se serait rendu au Havre le 13 juin.

Il aurait été vu dans le train Rouen Le Havre avec une valise ressemblant à celle de Pierre Quéméneur. Mais ce doit être une erreur…

Il aurait posté un télégramme à la famille du disparu,

acheté une machine à écrire d’occasion, l’aurait confiée à un ou une dactylo qui aurait tapé pour lui des promesses de vente apocryphes et aurait signalé le fait à la police….

Il aurait introduit la promesse de vente dans la valise du disparu et serait retourné le 20 juin au Havre pour l’y abandonner….

C’est ce qui est le plus simple à conclure.

Je ne sais pas si c’est le plus vrai.

Un faussaire ne fait pas un assassin.

Et si Guillaume Seznec a été ce faussaire là, il y a fort à parier que c’était pour récupérer l’argent investi dans l’affaire des Cadillac et perdu à cause du décès de Pierre Quéméneur.

Et me voici revenue à ma thèse de départ :

Pour l’amour de Marie-Jeanne.

https://www.lysbleueditions.com/produit/une-autre-histoire-pour-lamour-de-marie-jeanne/

 

FIN

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article