Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Discussion

Des experts affirment, Discutons-en

Un complice ?

Un complice ?

Dans les souvenirs que Petit-Guillaume évoque dans ses conversations avec ses fils il est question d'un ami qui aurait aidé le couple Seznec à se sortir de la mauvaise passe dans laquelle il s'est enferré .

Pierre Quéméneur est rentré de Paris dans la journée du 27 mai ou du 3 juin 1923. Les deux dates peuvent se défendre. 

Marie-Jeanne, choquée par son comportement provoque un accident mortel pour lui. 

Rentré dans la soirée Guillaume Seznec découvre le drame. Il est atterré.

Puis outré.

Puis inquiet pour ses finances. 

Le couple Seznec et Angèle réfléchissent ensemble à la situation. 

On va enterrer le défunt dignement. Ne rien dire aux autorités et monter un scénario pour laisser croire à une disparition au Havre.

À ce moment de la journée, tard le soir on appelle un ami. 

Quel ami ?

Il y en a un qui s'est manifesté pour défendre le couple Seznec tout au long de l'instruction. 

Cet ami, c'est André Dejaegher. 

Guillaume Seznec et André Dejaegher ont des soucis communs : le procès contre Me Croissant. 

Ils se fréquentent régulièrement, les enfants des uns jouant avec les enfants des autres. 

Guillaume et Marie-Jeanne ont bien pu, tard dans la nuit expliquer à l'ami ce qui leur arrive. 

L'ami, en délicatesse avec Pierre Quéméneur  pour une grave question d'argent ne sera peut-être pas aussi atterré que Guillaume Seznec, mais pour sûr,  il sera outré par son comportement, inquiet pour les finances de ses amis. 

Alors ensemble, ils auront trouvé une solution pour enterrer le Conseiller Général peut-être dans une tombe désaffectée, ou alors dans une tombe improvisée au sein d'un enclos paroissial. 

Puis l'ami orientera les soupçons sur Alphonse Kerné avec qui il est aussi en délicatesse et se portera garant de la validité des promesses de vente. 

Peut-être...

Ce n'est qu'une hypothèse. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article