Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Discussion

Affaire Seznec Affaire Quéméneur-Seznec... Plusieurs livres ont été publiés et la BN a conservé la presse de l'époque, numérisée sur Gallica. Trois auteurs ont eu le dossier entre les mains : Denis Langlois, Denis Seznec, Bernez Rouz. Ce n'est qu'en 2015 que j'ai eu connaissance de cette affaire par le livre de Denis Langlois : pour en finir avec l'affaire Seznec. J'ai voulu en savoir plus.

La mauvaise réputation

La mauvaise réputation

L'incendie de la blanchisserie de Tremilliau à Saint Pierre Quilbignon a fait tache sur la réputation de Guillaume Seznec et a attiré sur lui des soupçons d'escroquerie à l'assurance. 

 

Aujourd'hui un propriétaire non occupant est obligé d'assurer les murs de son immeuble s'il est copropriétaire. Dans les autres cas ça lui est conseillé en cas de défaillance de l'occupant ou en cas de logement vacant. 

 

En 1921 l'assurance incendie n'était pas obligatoire. 

 

Guillaume Seznec a assuré son immeuble. Et suite à L'incendie il a été indemnisé. 

L'affaire à paru trop belle à ses détracteurs qui ont diffusé le soupçon.

Même le Président Dollin du Fresnel à ressorti cette histoire aux Assises de Quimper. 

Si il y a eu incendie volontaire, escroquerie à l'assurance, c'est moche. 

Ça fait tache.

Indélébile sur la réputation d'un homme. 

Le problème c'est que la malversation n'est aucunement prouvée dans le cas de l'incendie de la blanchisserie de Tremilliau. 

En tout état de cause  "Un magouilleur ne fait pas un criminel " rappelle Denis Langlois. 

Et il a raison. 

Si Guillaume Seznec avait tué Pierre Quéméneur pour lui voler Traou-Nez au moyen de faux en écritures privées les jurés de la Cour d'Assises de Quimper l'auraient condamné à mort. 

Mais ils ont eu un doute. 

Un doute bien justifié. 

"Comment le feu avait-il éclaté ? Par quel mystère s'était-il étendu ? Il ne semble pas que la lumière ait été faite, mais il n'y avait pas eu, cette fois-là, d'explosion de bidon d'essence et rien, absolument rien n'avait permis d'accuser Guillaume qui refusa catégoriquement de partager l'aubaine avec son beau-frère Marc."

Rieux-Nedellec, Seznec innocent... ou prestidigitateur criminel ?, p.26

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article