Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Discussion

Des experts affirment, Discutons-en

La bande à Kermina...avec des si

La bande à Kermina...avec des si

Tous les journaux en ont parlé des baraques Kermina, et il serait étonnant que ce brasseur d'affaires de Seznec soit passé à côté de l'info !

Il connaissait assurément certains de ses employés...

Cinq stations concernées = environ 20 employés (voire plus).

Liliane Langellier 

Elle n'en sait rien mais elle suppose !

Moi ce que je sais, grâce entre autres à Bernez Rouz,  c'est que c'est Pierre Quéméneur que Gherdi a dépanné au Champ de Mars. 

C'est que c'est Pierre Quéméneur qui avait une voiture américaine. 

C'est que Pierre Quéméneur était accompagné ce jour là par d'autres personnes. 

C'est que que c'est chez Pierre Quéméneur à Ker Abri que la police a trouvé une carte de visite de Gherdi. 

Pour deux voitures que Guillaume Seznec a acheté au Champ de Mars à Paris en 1920 Liliane Langellier fait tout un roman 

Avec des si n'est-ce pas!

Toujours est-il que Quéméneur à été vu à Paris avec une voiture américaine. 

Peut-être début 1923 et il en a parlé à Jules Verlingue. 

C'était avec la Cadillac que lui avait cédée Gillaume Seznec. 

C'est Pierre Quéméneur qui dit avoir eu connaissance d'une grosse affaire avec la Russie en 1923, bien après la liquidation des stocks. 

Qui dit avoir rencontré plusieurs fois un ami américain, qui avait certainement une bonne situation dans son pays.

Si cela ne peut pas être le kabyle Gherdi c'est quelqu'un d'autre. Et Bertrand Vilain a bien raison d'avoir cherché à identifier ce personnage. 

Il n'est probablement pas responsable directement de la disparition de Pierre Quéméneur. 

Denis Langlois,  Anne-Sophie Martin ont relayé le témoignage de Guillaume Seznec fils et de ses fils. 

Ils nous disent comment Pierre Quéméneur est mort. 

 

Ouest-eclair 8/4/1926. Seznec ET Quémeneur auraient fréquenté le camp de Romorantin entre 1919 et 1922, du temps de la liquidation officielle des stocks.

Ouest-eclair 8/4/1926. Seznec ET Quémeneur auraient fréquenté le camp de Romorantin entre 1919 et 1922, du temps de la liquidation officielle des stocks.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Cela fait suite à la longue liste d'hypothèses farfelues et déconnectées du dossier, le juge Hervé, Claude Bal, Mme Morand... Une élucubration est une affirmation non prouvée, non démontrée reposant sur aucune base et qui confine à l'absurde. Répondre, c'est déjà donner trop d'importance.
Répondre