Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Discussion

Affaire Seznec Affaire Quéméneur-Seznec... Plusieurs livres ont été publiés et la BN a conservé la presse de l'époque, numérisée sur Gallica. Trois auteurs ont eu le dossier entre les mains : Denis Langlois, Denis Seznec, Bernez Rouz. Ce n'est qu'en 2015 que j'ai eu connaissance de cette affaire par le livre de Denis Langlois : pour en finir avec l'affaire Seznec. J'ai voulu en savoir plus.

L'hypothèse la plus vraisemblable

Illustration du reportage de Anne Sophie Martin pour Laurent Delahousse

Illustration du reportage de Anne Sophie Martin pour Laurent Delahousse

Lorsque l'on tente de synthétiser les données de l'instruction, un des témoignages de survie qui paraît le plus crédible est celui de Maître Danguy des Déserts qui est quasiment sûr d'avoir croisé le Conseiller Général dans le hall de la gare de Rennes soit le samedi 26 mai 1923 vers 14h 30, soit le mardi 29 mai. 

Il se trouve que les cheminots qui ont aperçu la Cadillac le soir du 25 mai témoignent du fait que les deux occupants se disputaient. 

La voiture a finalement pris la route de Paris. Mais comme le fait remarquer Me Langlois,  la route de Paris c'est aussi celle de Dreux. Et le réseau ferré étant ce qu'il était en 1923, c'est-à-dire dense et offrant de nombreuses correspondances, les deux hommes, fâchés, ont très bien pu se séparer à Dreux. Et Pierre Quemeneur aurait alors pris des trains  qui l'auraient ramené en Bretagne dès le samedi 26 mai.

" En quittant Le Plat d'Etain vers 22 heures, il est possible de gagner la gare de Dreux pour y attraper le train Paris-Rennes qui démarre de Paris à 20h45, passe à Houdan sans s'arrêter à 22 h 26, puis prend des voyageurs à Dreux à 22h 42. Une demi-heure suffit pour effectuer en voiture la vingtaine de kilomètres qui sépare Houdan de Dreux, même si la Cadillac a fait un crochet inutile par la gare de Houdan."

Denis Langlois, pour en finir avec l'affaire Seznec, p.218

Sur le carnet de dépenses de Pierre Quéméneur retrouvé dans sa valise, il y a, écrit de sa main, voyage à M... Morlaix ? Le mot a été effacé. 

Dans la presse locale on trouve des articles dans lesquels Marie-Jeanne explique que le couple avait un projet commun avec Pierre Quéméneur : faire de Traou-Nez en Plourivo une concasserie de galets du Trieux.

Julien Legrand, ami de Pierre Quéméneur a très vite confié aux journalistes que depuis quelques temps il le trouvait bizarre,  euphorique, exalté. 

Amoureux?

C'est Petit Guillaume qui dit avoir entendu Pierre Quéméneur parler d'amour à Marie-Jeanne. 

Inutile de crier au viol. Une déclaration trop enflammée, un chantage financier éventuellement peuvent avoir suffi à effaroucher l'épouse qui aimait son mari. 

Elle a crié. 

La bonne a surgi à la porte du couloir conduisant à la cuisine.

La cheminée est à droite de cette porte.

Sur la cheminée un chandelier de traviole. 

C'est ce que nous savons.

Laquelle de ces deux femmes était la plus apte à neutraliser l'importun? Nous pouvons nous poser la question. 

Petit Guillaume a seulement vu Pierre Quéméneur, gisant au sol, recroquevillé sur lui même, un peu de sang s'écoulant du front. 

Sa mère avait encore entre les mains le drap qu'elle était entrain de plier.

Pour avoir fait le chemin moi-même je peux affirmer qu'en empruntant un sentier qui va de la gare à Traon Ar Velin en contournant le centre-ville, un homme qui ne veut pas se faire remarquer peut très bien passer inaperçu. 

Par ailleurs le timing du retour de la Cadillac ayant été détaillé par Guillaume Seznec soi-même, il a pu tout à fait le définir comme ça l'arrangeait. Je sais par une source proche du dossier que ce timing n'a pas été vérifié par les enquêteurs  et je suis bien persuadée que ce voyage n'a laissé aucune trace écrite, qui donnerait des heures de passage incontestables. Seul le garagiste de Mayenne a écrit à la sûreté pour confirmer le passage de la Cadillac dans son garage le dimanche 27 mai vers 10h du matin. Guillaume Seznec n'était alors plus qu' à 275 km de Morlaix. Et Hodey a à maintes reprises assuré avoir remis la torpédo en état. L'heure du retour de Guillaume Seznec à Morlaix ne peut donc pas être opposée au témoignage de son fils. 

 

Au cours de l'instruction, Guillaume Seznec s'est plaint d'avoir été humilié par Pierre Quéméneur. Beaucoup se sont étonnés de cette complicité entre les deux hommes. Tout cela laisse supposer que l'amitié de Pierre Quéméneur pour le couple Seznec se portait surtout sur Marie-Jeanne. 

Puisque Pierre Quéméneur a confié lui-même à Julien Legrand que Guillaume Seznec mettait 40 à  50 000 fr dans l'affaire des Cadillac c'est que cet argent a existé *. Et il n'a pas été retrouvé. 

Il est vrai que si les dollars-or ont été changés à Brest en billets de banque, cet argent liquide a très bien pu s'évaporer du coffre-fort de Ker-Abri.

Bertrand Vilain a trouvé une explication possible de l'affaire des Cadillac. Affaire  que Pierre Quéméneur a exposée lui-même à son banquier Gabriel Salaün et à son ami Julien Legrand. Il a raison de dire que cette proposition de commerce de voitures est la cause du malheur des Seznec. Sans doute pas à elle seule. Mais elle aura précipité le drame. 

Il (Pierre Quéméneur) m’a répondu  : Je possède actuellement de l’argent liquide, de 80 à 100.000 francs, et Seznec de 40 à 50.000 francs.
 Comme Seznec m’avait appris jadis qu’il possédait des dollars-or, j’ai objecté à M. Quéméneur  : Seznec a donc vendu ses dollars  ? Seznec m’avait dit qu’il possédait 3.200 dollars depuis qu’il avait fait du blanchissement pour les Américains au cours de la guerre.

Extrait de l'audition de Julien Legrand retranscrite par Marc du Ryez 

Extrait du Procès verbal de la perquisition de Ker Abri, domicile de Pierre Quéméneur à Landerneau, le 29 juin 1923

"Nous ajoutons que notamment, ni dans le coffre fort, ni dans les tiroirs des meubles, nous ne trouvons aucune somme d’argent, ni espèces, ni billets, ni dollars."

Ne pas trouver les dollars-or des Seznec chez Pierre Quéméneur a conforté la police dans ses suspicions. Ne pas trouver un seul centime dans ce bureau ne lui pose aucune question !

Ouest éclair du 25/7/1923.Le couple avait un projet commun avec Pierre Quéméneur : monter à Plourivo une entreprise de concassage de galets.

Ouest éclair du 25/7/1923.Le couple avait un projet commun avec Pierre Quéméneur : monter à Plourivo une entreprise de concassage de galets.

Témoignage de Jean Yves Seznec .Mail du 07-09-2023 à propos de son père Guillaume dit Guy Seznec 

Non , Il n'a pas vu la scène ,  il a entendu les exclamations de sa mère  et vu le résultat en regardant par la fenêtre  Angèle  au coté de sa mère et Q au sol .Ils ont ensuite attendu le retour de GS  l'AM. la suite   nous l'avons dit : confession , puis promesse de ne rien dire devant la grande croix à la sortie du menez hom.. Il n'est retourné à l'école qu'après en revenant le soir .( a loupé 1 jour)  J'ai lu une lettre du grand père à mon père de Cayenne dans laquelle il disait à son fils " je sais toute la peine que je t'ai fait de par la promesse que tu m'as faite " lettre que notre mère avait. Eux seuls pouvaient savoir de quoi ils parlaient.( le courrier étant lu ...) voilà pourquoi je suis sûr qu'une promesse a été faite ;

  Vu les mots utilisés par sa mère ,en prenant de l'âge, il a compris que Q avait eu des gestes déplacés :puisqu'elle a dit à son mari à son retour qu'elle avait levé la main pour le gifler et qu'il était tombé en arrière tout seul d'un mouvement de recul glissant sur le parquet ciré. Notre père nous a dit que sa mère s'était peut-être défendue plus qu'elle ne l'a dit car il avait remarqué que un des chandeliers était de travers ( mais cela ne veut rien dire pour moi ,car lors de l'altercation ils ont pu tout simplement frôler le chandelier ).

  [...]

  Bien cordialement

  JYS

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article