Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Discussion

Affaire Seznec Affaire Quéméneur-Seznec... Plusieurs livres ont été publiés et la BN a conservé la presse de l'époque, numérisée sur Gallica. Trois auteurs ont eu le dossier entre les mains : Denis Langlois, Denis Seznec, Bernez Rouz. Ce n'est qu'en 2015 que j'ai eu connaissance de cette affaire par le livre de Denis Langlois : pour en finir avec l'affaire Seznec. J'ai voulu en savoir plus.

"Fait double à Landerneau ..."

Guillaume Seznec a été accusé d'avoir décalqué cette mention manuscrite sur un document destiné à Le Verge. 

Or ce document , qui concernait la vente d'une Cadillac,  ne portait pas le mot   " double ".*

Notre décalqueur est un artiste!

Ou bien le décalqueur n'est pas celui qu'on croit. 

Ce serait quelqu'un qui aurait fabriqué de fausses promesses de vente en décalquant les vraies. 

Des faux intégraux. 

Un faussaire de métier, en quelques sortes !

Un faussaire qui voulait faire tomber Seznec. 

​​D'autant plus que si il n'avait pas été fait de double du document Le Verge,  Seznec ne pouvait pas en disposer pour le copier !

* Sources : Justice pour Seznec de Charles -Victor Hervé. 

l'énigme Seznec, Guy Penaud,  p.39

Les deux exemplaires des promesses de vente, tapées sur la même machine à écrire par deux personnes différentes et portant des mentions manuscrites qui auraient été décalquées.
Les deux exemplaires des promesses de vente, tapées sur la même machine à écrire par deux personnes différentes et portant des mentions manuscrites qui auraient été décalquées.

Les deux exemplaires des promesses de vente, tapées sur la même machine à écrire par deux personnes différentes et portant des mentions manuscrites qui auraient été décalquées.

Promesse d'achat Le Verge publié par Denis Seznec dans " Nous les Seznec "

Promesse d'achat Le Verge publié par Denis Seznec dans " Nous les Seznec "

J'adopte l'explication que propose Skeptikos : la mention manuscrite a pu être décalquée sur un document original signé par Pierre Quéméneur le 22 mai 1923 à Landerneau. Ce document n'est pas celui de Le Verge mais probablement un reçu des sommes remises par Seznec ou même une promesse de vente formulée autrement. 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Il y a une autre possibilité. Les promesses de vente qui ont été produites par Seznec et la valise ont été calquées sur des promesses de vente originales faites par Quéméneur. Celles-ci auraient été détruites par la suite par Seznec.
Répondre
C
Oui c'est tout à fait possible que Seznec ait modifié le texte des promesses originales, les ait fait retaper par un ou une dactylo du coin et ait terminé le travail en décalquant les mentions manuscrites. Bon ça résout un gros problème. Merci pour cette suggestion. Conclusion : il y a bien eu un accord avec Quéméneur même si les termes ( montants des sommes) ont été changés.